L’esprit de Bulgarie et l’histoire de Saint Paisij de Hilandar

250 ans nous séparent de la rédaction de “l’Histoire du peuple bulgare” écrite par un moine athonite  que l’Eglise orthodoxe bulgare a canonisé il y a 50 ans. Ces deux anniversaires sont commémorés aussi bien par l’Etat bulgare que par l’Église orthodoxe, car tous les deux sont redevables à Saint Paisij pour avoir leur montrer qu’un homme qui serve l’Église est également au service de son peuple. En empruntant ses pas  l’Ambassade de Bulgarie en France, l’Institut culturel bulgare et l’Église orthodoxe bulgare à Paris organisent une soirée commémorative consacrée précisément à l’esprit de Bulgarie et l’Histoire de Saint Paisij de Hilandar le premier novembre, le Jour des éveilleurs bulgares, dont , sans aucun doute, la figure de ce saint est l’un des plus sublimes exemples. Lors de cette soirée qui va débuter à 19h30 dans l’Institut culturel bulgare, vont s’exprimer quatre intervenants : Professeur Topalov, conseillé auprès du Président de la République Bulgare venu de Bulgarie spécialement pour cette occasion,  Son Excellence Monsieur Marin Raykov l’Ambassadeur bulgare en France, l’archimandrite Emilian Bocanovski, recteur de la Paroisse orthodoxe bulgare à Paris    « Saint Patriarche Euthyme de Tarnovo » et le père Ivan Karageorgiev, prêtre auprès de la même paroisse.  Le but de cette rencontre sera de nous montrer qu’aujourd’hui 250 ans après sa rédaction nous avons besoin de l’Histoire de Saint Paisij et surtout de l’esprit bulgare dont elle nous témoigne est un esprit aussi inouï que l’histoire n’a pas pu oublier car c’était lui qui l’écrivait.

Les intervenants vont s’exprimer en bulgare, la langue dans laquelle l’Histoire de Saint Paisij fut écrite.

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment