Category: Événements

IMAGE, ICÔNE, ICONOGRAPHIE

La Paroisse orthodoxe bulgare de Paris Saint-Patriarche-Euthyme-de-Tarnovo,

L’Institut culturel bulgare de Paris

Avec la bénédiction de Son Éminence Monseigneur Antonii,

Métropolite des églises bulgares en Europe occidentale et centrale

Sous le Haut Patronage de S.E.M. Anguel Tcholakov, ambassadeur de la République de Bulgarie en France

Présentent l’exposition

IMAGE, ICÔNE, ICONOGRAPHIE

À l’occasion du 25e anniversaire de la création de la chaire « Arts ecclésiastiques »

Auprès de la Faculté de théologie de l’Université de Veliko Tarnovo

Saints-Cyrille-et-Méthode

Vernissage le 6 avril 2017 à 18h30. Avec la participation de la chorale de l’église Saint-Patriarche-Euthyme-de-Tarnovo à Paris.

L’exposition, qui comprendra les œuvres (icônes, sculptures en bois, reproductions de fresques et de mosaïques) de plus de 40 iconographes se tiendra du 06 avril au 18 mai 2017 à l’Institut culturel bulgare, (28 rue la Boétie, 75008 Paris).

Dans le cadre de l’exposition le 21 avril 2017 à 18h30 Hélène Bléré présentera son livre Le langage de l’icône. Lumière joyeuse, ainsi que ses derniers travaux iconographiques : les fresques de la chapelle du monastère de la Transfiguration (métochion du Simonos Pétra) situé en Dordogne.

Unique en son genre, la chaire d’« Arts ecclésiastiques » a été fondée en 1992, à la Faculté de théologie orthodoxe de l’Université de Veliko Tarnovo Saints-Cyrille-et-Méthode sous le nom d’« Iconographie ».

Créée pour répondre aux besoins de l’Église orthodoxe quant à la formation d’iconographes, spécialisés aussi bien dans l’écriture de l’icône que dans la réalisation de fresques et de sculpteurs sur bois, elle fait face, avec succès, à ce défi exigeant.

Sa mission première – à savoir, faire revivre et préserver les traditions orthodoxes iconographiques – se transforme, par un élan fructueux, en une reviviscence de l’art liturgique orthodoxe contemporain.

Cette ferveur, suivie aussi bien par les enseignants que par les élèves, résulte de la richesse de l’art chrétien, de sa profondeur, de son essence.

Le désir d’établir des contacts fructueux et durables avec des chaires homologues à l’étranger a conduit, au fil des années, à de nombreuses manifestations communes : expositions, colloques, conférences qui deviennent des fêtes de l’icône et de la spiritualité orthodoxe.

La chaire « Arts ecclésiastiques » a formé environ 400 iconographes-peintres, qui conçoivent et réalisent avec succès des icônes, des fresques, des mosaïques, des sculptures sur bois pour des dizaines d’églises en Bulgarie comme à l’étranger tout en participant à divers forums, expositions et en donnant naissance à des groupes créatifs et des ateliers.

Leurs œuvres sont la conception et la création de plusieurs projets englobant l’ensemble de l’ornement artistique et spirituel d’une église. Les connaissances qu’ils acquièrent leur permettent d’intégrer un large éventail d’institutions culturelles et publiques telles que galeries, musées, écoles et bien d’autres encore. Certains d’entre eux se destinent à la recherche dans le domaine de la théorie de l’art et de la science des images, l’iconologie.

L’art, l’écriture et la culture de la Bulgarie ont douze siècles d’histoire inextricablement liée au christianisme. La chaire « Arts ecclésiastiques » est l’une des rarissimes instances destinées à la préservation et au développement du patrimoine culturel de l’Europe de l’Est à travers sa compréhension et son interprétation dans le monde d’aujourd’hui.

*
L’icône n’est ni une invention humaine ni une simple création artistique. L’icône incarne la tradition de l’Église. En effet, suivant le septième concile œcuménique, le Christ est non seulement la véritable icône du Père, mais également le prototype de toutes les autres icônes, préservées et véhiculées par et dans la tradition ecclésiale.

      *
L’iconographe, qui a pour vocation de présenter l’icône d’une manière appropriée, accomplit une œuvre fondamentale, car il est « la main » de l’Église, qui exprime sa vie et son expérience. Par voie de conséquence, il est appelé à vivre en l’Église tout en marchant sur le chemin de la sainteté. C’est seulement ainsi qu’il sera à même d’exprimer le monde des icônes, qui renvoie à l’état de la sainteté et à la réalité transfigurée en Christ.

Pique-nique traditionnel pour la fête des saints Cyrille et Méthode

IMG_0289

La paroisse orthodoxe bulgare Saint-patriarche-Euthyme-de-Tarnovo, l’Institut culturel bulgare, l’Ambassade de Bulgarie en France vous invitent au 23e pique-nique traditionnel pour célébrer ensemble la mémoire des saints frères Cyrille et Méthode, ainsi que la fête de l’écriture et culture bulgare. L’évènement, est placé pour la deuxième année consecutive sous le haut patronage de Son Excellence M Anguel Tcholakov, Ambassadeur de Bulgarie en France. Il aura lieu le dimanche 29 mai, à partir de 11h00 à l’endroit traditionnel – la pelouse devant la mairie de Morainvilliers (78630).

Un départ organisé par covoiturage est prévu à 10h00 devant l’Église bulgare (1, rue de la Croix Moreau, 75018 Paris). Si vous avez besoin de transport ou si vous disposez de places libres, merci d’appeler au 07 82 54 92 09.

Au programme cette année vous pouvez trouver des spectacles présentés par les élèves des écoles bulgares à Paris, danses et musiques bulgares par les ensembles « Zora » et « Balkansembl », la tombola traditionnelle, ainsi que d’autres surprises.

Nous vous conseillons d’apporter tout le nécessaire pour pique-niquer (nourriture, boissons, couvertures). Sur place, le magasin Bay Ganio proposera des spécialités culinaires bulgares. En cas de mauvais temps nous pouvons nous mettre à l’abri dans la salle qui nous est allouée.

Nous allons publier prochainement d’autres  informations relatives à l’organisation de cette fête sur le site de la paroisse (www.paroissebg.fr), ainsi que sur sa page facebook (www.facebook.com/eglise.bulgare).

Exposition internationale « L’art de l’icône »

Plakat expo mars 2014

Chers frères et sœurs en Christ,

La Paroisse orthodoxe bulgare à Paris Saint-patriarche-Euthyme-de-Tarnovo, avec la bénédiction de Son Eminence Monseigneur Antonii, métropolite de l’Europe occidentale et centrale, en partenariat avec l’Institut culturel bulgare à Paris et sous le Haut Patronage de S.E.M. Anguel Tcholakov, ambassadeur de la République de Bulgarie à Paris, organise l’exposition internationale « L’art de l’icône ». À l’honneur cette année est le groupe « IKONA » réunissant des iconographes-enseignants en arts religieux d’universités européennes.

Le groupe « IKONA » a été créé en 2009 à l’initiative du célèbre iconographe grec Georgios Kordis. Ses membres sont originaires de six pays : la Bulgarie, la Grèce, la Macédoine, la Roumanie, la Russie et la Serbie. Le groupe « IKONA » a organisé cinq symposiums d’iconographie – à Thessalonique (Grèce) en 2009, à Iaşi (Roumanie) en 2010, à Saint-Pétersbourg (Russie) en 2010, dans le monastère Novi Valaam (Finlande) en 2011, à Bucarest (Roumanie) en 2012, durant lesquels les iconographes participent à des ateliers ouverts sur l’art religieux contemporain.

Depuis 2012 le groupe est enregistré juridiquement et ses membres prennent part aux expositions conjointes d’icônes à Athènes (avril 2012), Bitola (septembre 2012), Sofia (octobre 2012), Bucarest (novembre 2012).

Voilà cinq ans que la Paroisse orthodoxe bulgare à Paris présente au public français l’art de l’icône. Deux de ces expositions ont été présentées dans des émissions télévisées sur France 2 et KTO. L’exposition « L’art de l’icône » va à la découverte d’un monde dans lequel l’icône n’est ni image ni idole, mais un dialogue aussi mystérieux que réel entre l’homme et son Créateur, un dialogue, appelé prière, que nous lisons sur les visages des saints. Ainsi les icônes sont des fenêtres qui nous invitent à découvrir ce dialogue aussi mystérieux et caché que présent et réel pour ceux qui regardent non seulement avec les yeux, mais aussi avec le cœur. Dialogue, que l’Église appelle le Royaume de Dieu.

Soyez les bienvenus !

Le Conseil paroissial

logo_EIKON (2)

Présentation du groupe « IKONA »

L’art de l’iconographie à travers les siècles ne cesse de dépeindre les formes du Visage du Christ et des saints, permettant ainsi d’exprimer l’éthos de l’Église orthodoxe. L’objective de l’iconographie n’a jamais été simplement de décorer les bâtiments de l’Église, mais de rendre visible l’histoire de l’économie de Dieu, de représenter dans l’espace de l’Église ce qui n’est plus du présent – des évènements du passé, des saints personnages vécus dans le passé, ou des évènements à venir. Le but ultime de l’iconographie est d’offrir à ses admirateurs la possibilité d’expérimenter l’unité de l’Église, la vie et la communion avec le corps du Christ.

Voici pourquoi les peintres d’icônes avaient créé un système intégré et entier basé sur la culture hellénique, ses traditions et ses voies de développement. Ce système s’est imposé comme le plus courant au cours du ХХe siècle. Les peintres d’icônes qui l’ont utilisé n’ont jamais délaissé le dialogue avec d’autres traditions culturelles ou artistiques. C’est la raison pour laquelle ils empruntent de nombreux éléments et solutions artistiques leur permettant d’innover dans leur travail tout en  accroissant sa fonctionnalité. Il y a de nombreux exemples dans l’histoire des icônes qui prouvent que cet art a toujours été vivant, en mouvement et en expansion.

Malheureusement de nos jours nous sommes témoins d’un immobilisme dans la peinture d’icônes des pays orthodoxes, d’une reproduction statique sans créativité des glorieux modèles du passé. Les chefs-d’œuvre d’antan sont repris invariablement, la peinture d’icônes semble incapable de prolonger la tradition véritable de l’Église et ses visions des différents courants artistiques dans le monde.

Le groupe IKONA est formé essentiellement d’iconographes enseignant dans des universités européennes. Il essaie de suggérer une interaction avec l’art contemporain et de trouver les possibilités d’utiliser des éléments de l’art profane. Il ne s’agit pas de créer des icônes contemporaines en dehors de la tradition de l’Église, pas plus que de modifier les traditions anciennes. Les membres du groupe IKONA veulent simplement prolonger et enrichir cette tradition.

Nous tous croyons en la tradition orthodoxe et ses fonctionnalités, nous essayons de former les critères qui permettront de décoder et comprendre les chefs-d’œuvre anciens, de mieux expliciter les méthodes des peintres anciens appliquées au dessin, à la couleur et au rythme, pour que nos icônes deviennent un élément intégrant de la tradition et de la vie de l’Église. Les membres d’IKONA sont issus de pays différents, mais ils présentent la totalité des traditions dans la peinture d’icônes tout comme leur propre culture locale et leur propre vécu artistique. C’est ainsi que nos rencontres-symposiums et nos expositions deviennent un véritable dialogue entre traditions locales, une chance réelle de créer des ponts entre les différents modes de penser.

Nous espérons que nos efforts permettront d’approfondir la compréhension de l’iconographie orthodoxe traditionnelle et de mieux la développer.

                                                                                  G. KORDIS

Les membres du groupe sont:

 

Professeur Docteur George Kordis – président du groupe Ikona

Faculté de théologie auprès de l’université d’Athènes, Grèce

 SONY DSCLe professeur Kordis a fait des études de théologie et d’esthétique de l’art byzantin à la Faculté de théologie de Holly Cross à Boston, États-Unis. En 1991, il obtient son diplôme de doctorat à l’Université d’Athènes sur la théologie de l’icône dans la doctrine du Saint Patriarche Photius. Depuis 2003, il enseigne dans cette même université. Actuellement il est professeur d’iconographie (théorique et pratique) à la Faculté de théologie.

G. Kordis est aussi l’auteur de nombreux ouvrages sur l’iconographie chrétienne qui sont traduits en plusieurs langues européennes. Il donne des conférences à l’université de Yale aux États-Unis, à la faculté de Beaux-arts à Cluj-Napoca en Roumanie et à la Faculté de théologie de Bucarest, à l’Université pédagogique d’Ukraine, à la chaire d’Arts religieux auprès de la Faculté de théologie de l’Université de Veliko Tarnovo en Bulgarie, entre autres.

Le prof. Kordis est l’auteur de nombreux ouvrages à sujet profane, il a illustré de nombreux livres. Il est aussi l’auteur de nombreuses icônes et fresques dans des églises au Liban, en Grèce, en Italie et aux États-Unis.

Chargé de cours Todor Enchev Todorov – vice-président du groupe Ikona

Chargé de cours auprès de la chaire d’Archéologie, faculté d’Histoire, Université de Veliko Tarnovo „Saints Cyrille et Méthode“, Bulgarie

Todor Todorov M. Todorov enseigne l’Art chrétien et l’Archéologie chrétienne.

Il a fait des études de Théologie à la Faculté de théologie orthodoxe de l’université de Veliko Tarnovo „Saints Cyrille et Méthode“ et fait son master à la Faculté de théologie de l’université d’Athènes.

Il enseigne et publie des études du domaine de l’archéologie chrétienne et la théorie de l’art chrétien.

Chargé de cours Mihai Coman

Chargé de cours à la chaire d’Arts sacrés de la Faculté de théologie orthodoxe, Université de Bucarest, Roumanie

SONY DSC

Il enseigne les techniques de fresque traditionnelles.

Mihai Coman a fait ses études à la faculté de Beaux-arts de l’Université de Bucarest, spécialité Conservation et restauration. Puis il obtient un master de la Faculté de théologie auprès de la même université. Il est actuellement doctorant du professeur Kordis à la Faculté de théologie de l’Université d’Athènes.

Il est l’auteur de nombreuses icônes et fresques murales attestées par la Commission des Arts religieux du Patriarcat de Roumanie. Il est membre de l’Union des artistes peintres de Roumanie. Il a peint les fresques de l’église “Saint Grégoire Palamas” à Bucarest.

Chargé de cours Dr Vasile Tudor

Chaire d’Arts sacrés, Faculté de théologie orthodoxe de l’Université „Alexandre Jean Cuza“, Iași, Roumanie

 SONY DSC

En 1991 il termine ses études de sculpture à la faculté de Beaux-arts „George Enescu“ à Iași. En 2010 il obtient le titre de docteur.

De 1991 à 1998, il travaille dans la restauration d’artefacts en céramique provenant de fouilles archéologiques dans la même université.

De 1992 à 1994, il se spécialise dans le domaine de la restauration de métaux, de céramique et de verre au ministère de la Culture à Bucarest.

Depuis 1996 il est membre de l’Union des artistes peintres de Roumanie. De 1998 à 2004 il est chargé de cours de peinture murale à la chaire „Peinture murale“  de l’Université d’Iași. Depuis 2004 il enseigne à la chaire d’Arts sacrés de la Faculté de théologie orthodoxe d’Iași. Il participe à de nombreuses expositions mixtes, à des forums nationaux et internationaux.

Chargée de cours Dr Vania Sapoundjieva

Enseignante à la chaire „Arts religieux“ de la Faculté de théologie orthodoxe auprès de l’Université de Veliko Tarnovo „Saints Cyrille et Méthode“, Bulgarie

 SONY DSC

Elle a étudié l’iconographie à l’université de Veliko Tarnovo où elle obtient son diplôme de master en 1998, suivi d’un doctorat dans le domaine de l’art post-byzantin  en 2007. En 2010 elle suit une spécialisation post-doctorat dans le domaine de l’art chrétien à l’université Aristote en Grèce. Depuis 2008 elle est chargée de cours en iconographie dans la chaire “Arts religieux”.

Elle a publié des ouvrages scientifiques sur l’art post-byzantin. Elle a peint de nombreuses fresques et icônes en Bulgarie et à l’étranger.

Chargée de cours Dessislava Ivanova

Chargée de cours „Arts religieux“ de la Faculté de théologie orthodoxe auprès de l’Université de Veliko Tarnovo „Saints Cyrille et Méthode“, Bulgarie

SONY DSCElle a fait ses études d’iconographie à l’université de Veliko Tarnovo où elle obtient un master en 1998. Depuis 2005 elle enseigne les Techniques de fresques à la chaire “Arts religieux”. Elle a créé plusieurs fresques dans des églises et chapelles en Bulgarie. Ses œuvres font partie de collections privées en Bulgarie et à l’étranger. Elle s’intéresse aussi à la recherche dans le domaine de l’histoire et de la théorie de l’art chrétien.

Todor Mitrovic

Maître de conférences à l’Académie des Beaux-arts et de conservation de l’Église orthodoxe à Belgrade en Serbie

 SONY DSCTodor Mitrovic a achevé ses études à la faculté de Beaux-arts de Belgrade en 1997. Il obtient une maîtrise auprès de cette même faculté. Il présente ses œuvres à des expositions individuelles ou collectives. Il travaille activement dans les milieux artistiques de Belgrade en créant des œuvres abstraites qui ont obtenu des prix à des expositions dans la période 1999 – 2003. Il a commencé à peindre des icônes en 1993. Depuis 2002 il enseigne plusieurs disciplines liées à l’iconographie dans les programmes de licence et master à l’Académie des Beaux-Arts et de conservation de l’Église orthodoxe à Belgrade. Depuis 1997 il publie des articles sur l’art religieux. Depuis 1998 il fait aussi des illustrations de livres chrétiens pour enfants.

Biljana Jovanovic, Serbie

 Biliana Iovanovic (21)Elle a étudié le dessin à la faculté d’Arts appliqués et de design à Belgrade, puis se spécialise dans la peinture d’icônes à la faculté des Beaux-arts d’Athènes dans la classe du professeur Pavlos Samios. En 2003 elle a adhéré à la Société des Beaux-arts de Serbie comme peintre indépendant. Elle a participé à de nombreuses expositions en Serbie et à l’étranger. En 2006 elle obtient le prix „ Belle Arte Lamia“ à Lamia, Grèce.

Slavica Mihailova

Professeur d’art à l’école “Stiv Naumov” à Bitola, Macédoine

Slavica206Slavica Mihailova a étudié à l’académie des Beaux-arts „Nikolai Pavlovitch“ à Sofia, spécialisée en „Peinture murale“ en 2001. En 2002 elle crée son propre atelier d’icônes. En 2010 elle suit les cours d’iconographie du professeur Kordis à Thessalonique en Grèce. Depuis 2003 elle enseigne à l’école „Stiv Naumov“ et elle est coordinatrice de programmes pour enfants talentueux.

Slavica Mihailova a travaillé pour le Musée national de Bitola dans la restauration et la conservation d’icônes du ХVІІІe siècle et la restauration de mosaïques antiques à Ohrid. Elle a participé à de nombreuses expositions collectives et quelques expositions individuelles. Elle a peint de nombreuses icônes que l’on peut admirer en Macédoine et à l’étranger.

Professeur Evguenia Davidenko

Maitre de conférences de la faculté d’Iconographie de Saint-Pétersbourg, Institut de théologie et d’arts religieux, Russie

 SONY DSCNée en 1971. En 1988 elle commence ses études au Collège de Restauration à Saint-Pétersbourg. De 1993 à 1999, elle étudie à l’Institut de philosophie et théologie où elle obtient un master de théologie. En 1995-2001 elle étudie la peinture d’icônes à l’Académie orthodoxe de Saint-Pétersbourg. En 1997 elle est parmi les cofondateurs de l’Institut de théologie et d’arts religieux de Saint-Pétersbourg. Elle peint des icônes et des fresques depuis 15 ans et travaille dans le studio iconographique „Iconografia“. Elle est membre de l’Union des artistes peintres de Russie. Elle a organisé et participé à 12 expositions d’icônes contemporaines en Russie et à l’étranger.

Maitre de conférences Filip Davidov

Institut de théologie et d’arts religieux de Saint-Pétersbourg, Russie

 Filip Davidov 1Filip Davidov est né en 1975 à Moscou. Il étudie la peinture d’icônes en 1991-2001 chez son père Andreï Davidov, un prêtre du groupe de peintres ayant débuté dans les années 1980.  En 1997 – 2004, il étudie à l’Académie des Beaux-arts de Saint-Pétersbourg. Il se spécialise en histoire et théorie de l’art et publie plusieurs études consacrées à l’iconographie comparée. Il fonde le “Studio de fresques religieuses” en 2001. Il est l’auteur de plus de 150 icônes, fresques et sculptures en métal exposées dans des églises et des collections privées de Russie, États-Unis, Italie, Belgique, Australie, Danemark, Pays-Bas, entre autres. Filip Davidov est actuellement enseignant et secrétaire scientifique de l’Institut de théologie et d’arts religieux.

Maitre de conférences Yaroslava Alexeeva

Institut de théologie et d’arts religieux de Saint-Pétersbourg, Russie

SONY DSCNée en 1970 à Moscou, elle fait ses études à l’Académie d’Arts et de design d’intérieur de Saint-Pétersbourg, dans la chaire d’architecture, de design d’intérieur et de livres. Elle étudie l’iconographie au Séminaire orthodoxe de Saint-Pétersbourg. Pendant les 15 dernières années, elle travaille dans ce domaine. Depuis 2000 elle est maitre de conférences en dessin à l’Institut de théologie et d’art religieux de Saint-Pétersbourg. Elle dirige aussi l’atelier de peinture d’icônes “Iconografia”.  Elle est membre de l’Union des artistes peintres de Russie et participe à de nombreuses expositions dans son pays et à l’étranger.

« L’Icône bulgare » dans l’émission du KTO « L’Orthodoxie, ici et maintenant »

Pour visualiser l’émission cliquez sur ce lien.

Le reportage concernant l’exposition « L’Icône bulgare », réalisé par orthodoxie.com commence à la dix-neuvième minute de l’émission« L’Orthodoxie, ici et maintenant ».

Exposition “L’icône bulgare”

Прочети още »